Les assemblées générales des associations sont toujours un moment important de la vie des associations. Samedi dernier, à la maison des associations de Caen, j’ai une nouvelle fois pu mesurer l’immense niveau d’implication des familles pour défendre les intérêts de personnes autistes. Comme l’indique le site de l’association « ici, on ne parle pas de problèmes, mais de solutions ».  Sans dénier les difficultés auxquelles les personnes autistes ou leurs entourages sont confrontées, il existe avant tout un grand volontarisme dans les propos tenus et dans la description des actions menées et des projets en cours. Durant cette législature, je n’ai pas manqué d’intervenir à plusieurs reprises.