Dès l’annonce par le Premier Ministre de l’implantation du Crous de Normandie à Rouen, j’ai interpellé, le 13 décembre, la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche sur ce revirement. En effet, dans le cadre de la fusion de la Basse et de la Haute Normandie, des arbitrages avaient été pris pour un juste équilibre de la répartition des services de l’Etat. Le CROUS de Normandie devait ainsi avoir son siège à Caen, comme l’a confirmé la Ministre le 6 octobre.

Deux mois plus tard, le Premier Ministre décide de revenir sur cette décision, remettant ainsi en cause l’équilibre de la fusion et la parole de l’Etat.

Au regard de la réponse de la Ministre, j’ai proposé à mes collègues parlementaires, avec l’appui du Président de l’Université de nous mobiliser pour que l’Etat respecte la parole donnée. 5 des 6 députés du Calvados, les 3 sénateurs, le Maire de Caen et le Président de l’Université sont signataires d’un courrier envoyé au Premier Ministre, lui demandant de maintenir le siège du CROUS Normandie à CAEN.

Voir mon intervention à l’Assemblée nationale

La lettre des parlementaires du Calvados, du Maire de Caen et du Président de l’Université Caen Normandie