Dans le cadre des séances de contrôle du Gouvernement, je suis intervenue en séance le 4 avril dernier sur l’Aide publique au Développement de la France.

Le Gouvernement a récemment fait des annonces dans ce domaine.

Si j’ai reconnu l’intérêt d’avoir dressé une liste prioritaire des pays à accompagner, en Afrique, j’ai regretté l’absence de lisibilité sur le pilotage de cette aide.

Par ailleurs, j’ai défendu l’octroi de l’aide prioritairement sous forme de dons, et non de prêts, pour qu’elle parvienne à ceux qui en ont le plus besoin.