Invitée une nouvelle fois, dans le cadre d’une radio éphémère installée dans ses locaux, j’ai profité de ce moment pour échanger sur le projet pédagogique mené dans l’établissement depuis 2015 par des professeurs et des élèves de la section vente et qui poursuit deux objectifs.

« Le premier objectif est de mobiliser les élèves en les mettant en situation professionnelle réelle : approvisionnement, accueil et vente, encaissement, suivi administratif. Cette action permet également de lutter contre le décrochage, l’absentéisme, les attitudes inadaptées ou encore la démotivation ».

Le second est de les sensibiliser à la vente de produits alimentaires en circuits courts. Un mode de commercialisation qui correspond à une préoccupation grandissante des consommateurs et que les élèves en vente devront de plus en plus intégrer dans leur parcours professionnel. La qualité, saisonnalité, traçabilité, fraîcheur sont des exigences qui, depuis la crise « de la vache folle », sont devenues incontournables et auxquelles les projets, comme celui du lycée Camille Claudel qui promeuvent les circuits courts, répondent parfaitement.