Les journées parlementaires socialistes ont été l’occasion de dresser un bilan de la politique du Gouvernement Macron.
Valérie Rabault, présidente du groupe socialistes et apparentés à l’Assemblée nationale a mis en lumière 10 régressions qui conduisent à fragiliser la France et creuser les inégalités. Cette liste n’est malheureusement pas exhaustive.

1. LOGEMENT : la dynamique a été cassée
Près de 50 000 logements autorisés en moins au cours des 2 premières années du quinquennat Macron, par rapport aux 2 dernières années du précédent quinquennat. Ce recul résulte de la suppression de l’aide aux maires bâtisseurs ; de la suppression des aides au logement pour l’accession à la propriété ; de la limitation du prêt à taux zéro ; de la réduction de loyer de solidarité imposée aux bailleurs sociaux.

2. TAUX DE PAUVRETÉ : en augmentation continue
Le taux de pauvreté a augmenté. Pour 2019, il serait revenu à son niveau de 1979 ! Il y a 10 millions de pauvres en France (seuil à 1063€). Cette évolution, avant la crise du Covid, découle selon l’INSEE essentiellement de la politique du gouvernement sur le logement.

3. DES INÉGALITÉS EN HAUSSE
L’indice GINI de l’INSEE traduit les inégalités dans une société. Il est compris entre 0 et 1. Plus il est élevé, plus les inégalités sont importantes. Il a augmenté depuis 2017.

4. DÉFICIT COMMERCIAL : creusement depuis 2017
Le solde commercial de la France est déficitaire depuis 2004 alors qu’il était excédentaire sous Jospin et en amélioration sous le précédent quinquennat.

5. INDUSTRIE : encore un recul de sa contribution à la valeur ajoutée de la France
La contribution de l’industrie au PIB de la France est passée sous les 14% au cours du quinquennat Macron. La France fait partie des 3 pays européens pour lesquels la part de l’industrie dans leur valeur ajoutée (PIB) est la plus faible.

6. RECHERCHE : un effort total en léger recul
La part totale de la recherche (publique et privée) a baissé en 2018 et 2019. Ceci est dû à sa composante publique, la composante privée étant stable.

7. ECOLE : un nouveau recul
Le classement PISA pour les élèves de 15 ans montre une chute du niveau scolaire, notamment en mathématiques et en sciences (de 10 et 8 points respectivement). Il y a également une baisse de l’encadrement des élèves du secondaire depuis 2017 avec un ratio de professeurs par élèves en baisse de 10% dans le public.

8. SÉCURITÉ : en moindre hausse
Une moindre hausse des effectifs de police et de gendarmerie depuis 2017.

9. HÔPITAL : baisse du personnel
Baisse de 16 000 fonctionnaires entre 2017 et 2019, au sein de la fonction publique hospitalière.

10. LUTTE CONTRE LES VIOLENCES CONJUGALES
Une baisse du nombre de personnes reçues en moyenne dans les CIDFF (centres d’information sur les droits des femmes et des familles). Un décrochage en 2020 du taux de réponse aux appels au 3919, faute de moyens suffisants.