Notre Tribune parue au HUFFPOST le 16 février

La proposition de loi visant à instituer un revenu de base à 18 ans et une dotation en capital de 5000€ pour démarrer dans la vie sera débattue à l’Assemblée nationale le 18 février.

S’il est juste qu’une société se juge à la façon dont elle traite sa jeunesse, alors il est urgent d’agir. D’ordinaire plus touchée que toute autre génération par le chômage, la grande pauvreté et le mal-logement, la voici frappée plus encore par la crise économique et sociale que charrie la pandémie derrière elle.

La réalité nous alarme. Avec les difficultés financières, s’accroissent les difficultés à se nourrir, se loger, se soigner, poursuivre des études, accéder à stage ou un premier emploi… Le présent devient pesant et l’avenir incertain. La jeunesse s’enfonce dans la précarité et l’indifférence générale l’accompagne.

Être jeune est une épreuve, un rite initiatique parfois cruel. Quelle est donc cette étrange nation qui décide d’une majorité sur le plan pénal à 16 ans dans les faits, sur le plan civique à 18 ans et sur le plan social qu’à 25 ans? N’est-il pas temps de revenir de ce truisme si souvent partagé: la jeunesse doit en baver et ses devoirs passent avant ses droits?

Lire la suite