Dans cette lettre, je leur ai proposé de soumettre à leurs conseils municipaux un vœu afin que ce personnel AESH, aujourd’hui dans une grande précarité (*), puisse voir les conditions d’exercice de leur métier améliorées.

Bien que ces accompagnants ne dépendent pas des collectivités locales, il semble fondamental que, dans le cadre de la consultation du gouvernement sur ce sujet, ce dernier puisse entendre les élus de terrain sur l’évolution nécessaire de la situation de ces salariés qui permettent l’inclusion des élèves en situation de handicap au sein de l’école.

C’est en améliorant notamment les salaires et la nature des contrats de ces accompagnants que nous réussirons une plus grande stabilité dans le temps des accompagnants actuels et surtout à augmenter de façon substantielle le nombre de nouveaux encadrants.

Proposition de vœu municipal AESH

https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/caen-eleve-en-situation-de-handicap-l-dumont-s-adresse-aux-maires-6073973?fbclid=IwAR11GWRz8hVtMJM9ZC_GYkJZRHf4jgBV4KS1x3TV_pjrBzkxiNghhwbmZzM

(*) six contrats à Durée Déterminée d’un an renouvelable pour pouvoir prétendre à un Contrat à Durée Indéterminée, temps partiels non choisis rémunérés au Smic pour un salaire de 700 euros par mois en moyenne.