AESH: hypocrisie et manipulation de la Majorité