Les images sont encore dans toutes les têtes, les rapatriements d’Afghanistan commencés il a un peu plus d’un mois ont dû se dérouler dans l’urgence et dans des conditions particulièrement douloureuses. La rapidité avec laquelle le gouvernement afghan est tombé a mis en lumière un retrait mal préparé.

Si la manière de communiquer des talibans a évolué, il n’en est rien de leur idéologie mortifère. Ils continueront de défendre une vision rétrograde des femmes, en les privant de leurs droits.

 

Au nom des députés socialistes et apparentés, Gérard Leseul a, lors des questions d’actualité, demandé au gouvernement de mettre en place une coordination à l’échelle européenne afin de protéger les jeunes afghanes et d’accueillir toutes celles et tous ceux qui ont travaillé avec nos pays.

 

Nous sommes plusieurs a avoir, par ailleurs, signé une lettre proposée par Marie-Georges BUFFET à l’attention du Président de la République demandant que la France s’engage dès à présent pour la protection des droits des femmes, et plus généralement des droits humains en Afghanistan