Le 23 mai avait lieu à l’Université de Caen la restitution du 3ème appel à projets sur la problématique des enfants sans identité lancé en partenariat avec le Rectorat de Caen.
Cette année, une délégation venue de 4 pays d’Afrique a pu participer aux échanges et présenter les travaux que les élèves des établissements africains participants ont mis en œuvre.
Moment d’échanges forts et émouvants, les élèves ont présenté des écrits, des affiches, des plaidoyers en faveur de la déclaration des naissances avec brio.
Avant ce rassemblement, chaque délégation s’est rendue dans les collèges et lycées français participants afin d’échanger sur leurs travaux.
On ne peut que se réjouir de cette belle mobilisation, de ces échanges qui constituent un plaidoyer des jeunes en faveur des enfants.
Un grand merci aux élèves, aux enseignants français, togolais, béninois, togolais, sénégalais, burkinabés et ivoiriens pour leur mobilisation ici et dans leur pays.
Merci aussi à nos partenaires et notamment Aide et Action qui a mis en œuvre ces échanges, au Notariat francophone, à Michel Welterlin et le Mémorial de Caen.

Article France Bleue