Mercredi 5 mai, nous avons eu l’honneur, en commission des Affaires étrangères de pouvoir auditionner Denis MUKWEGUE, Prix Nobel de la Paix, médecin qui « répare les femmes ».

Cela a été l’occasion pour moi de rappeler le combat du collectif « impunité zéro » pour les crimes sexuels en état de guerre et de rappeler ma demande d’auditionner ces journalistes qui ont mené des enquêtes minutieuses et font un travail indispensable.