Avec plusieurs députés, nous avons signé un courrier au Ministre de la santé afin de renforcer, particulièrement en cette période de crise sanitaire, l’accès à l’IVG et de permettre l’allongement du délai légal de 12 à 14 semaines de grossesse comme le préconisait la proposition de loi visant à renforcer l’accès à l’avortement  qui n’a pu être débattue.

Lire le courrier