Du 29 au 31 janvier, je siégeais à Genève dans le cadre du Comité de l’union interparlementaire sur les droits de l’homme des parlementaires à l’occasion de sa 158 ème session.

À l’ordre du jour, le plus grand nombre de cas depuis la création du comité, plus de 500 députés de 43 pays, y compris Cambodge, Turquie et Venezuela, menacés, emprisonnés, empêchés….

Il est bon de rappeler que ce comité est le seul organe international chargé de défendre les députés.