Les socialistes sont appelés à se prononcer sur les textes d’orientations politiques pour les trois prochaines années. Pour ma part, j’ai choisi de me prononcer en faveur de celui porté par le député européen Emmanuel MAUREL, qui propose de « refonder le socialisme du XXIe siècle avec un Etat qui pilote la conversion écologique et sociale de l’économie“. Défenseur de la “valeur du travail”, il milite pour une « augmentation des salaires et du SMIC, le rétablissement de la hiérarchie des normes, l’interdiction des licenciements boursiers ». Il souhaite « faire du travail détaché une exception en le limitant à des missions de 4 jours” ». A l’échelle européenne, il plaide pour la mise en place d’un “système de préférence communautaire” et d’une “taxe carbone à ses frontières”.

Après les résultats des dernières échéances électorales de juin 2017, nous avons besoin d’un Parti Socialiste solide sur ses bases idéologiques, fier de son histoire, mettant en œuvre des réformes synonymes de progrès social.