L’échéance au 1er juillet 2021 des licences provisoires accordées aux pêcheurs français pour l’accès aux eaux Jersiaises est proche. Sans nouvelle décision à ce jour, l’inquiétude des pêcheurs est forte et suscite une vive tension. Elle a gagné l’ensemble de la filière de la pêche et de l’aquaculture dont le mareyage.

C’est la raison pour laquelle, avec mes collègues parlementaires normands, j’ai co-signé un courrier au Commissaire européen à l’environnement, aux océans et à la pêche.