Suite au remaniement gouvernemental et conformément à notre Constitution, nous appelons le Premier ministre à engager la responsabilité de son gouvernement devant l’Assemblée nationale après sa déclaration de politique générale annoncée pour le mercredi 15 juillet.

Le vote de confiance sur une déclaration de politique générale du Premier ministre est une tradition républicaine : il permet de réaffirmer que le Gouvernement est responsable devant le Parlement et non devant le Président de la République. Il permet aussi d’affirmer que le Parlement ne saurait être une chambre d’enregistrement. 

Le refus du gouvernement d’engager sa responsabilité devant l’Assemblée nationale serait un mauvais signal pour notre démocratie car il constituerait un reniement précoce des promesses du Président de la République et du Premier ministre.

Nous avons été entendus et le Premier Ministre engagera la responsabilité de son Gouvernement à l’issue de son discours de politique générale le 15 juillet.