En septembre 2020, j’ai présenté avec Aïna KURIC, à la commission des Affaires étrangères notre rapport « Les enfants sans identité : des solutions concrètes pour un enjeu majeur de développement », rapport dont les conclusions avaient été adoptées à l’unanimité.

Les membres de la commission, soutenus par Marielle de Sarnez, avaient souhaité que ce rapport soit débattu en séance et nous avons pu, en février 2021, avoir un débat d’une grande qualité qui a donné lieu à des engagements précis du Ministère des Affaires étrangères.

La même semaine, lors des débats de la loi de programmation relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales, l’adoption de mes amendements a permis d’intégrer cette question dans les objectifs de la France.

Un an après, le Ministère des Affaires étrangères a établi sa feuille de route qui s’inspire largement de nos travaux qu’elle décline pour la période 2021/2027.

C’est une grande satisfaction et une avancée pour la cause des enfants non déclarés à l’état civil dans le monde.

Prendre connaissance de la feuille de route