C’est avec beaucoup de satisfaction que j’ai assisté, à l’invitation du Ministère des Affaires étrangères, à la présentation de la feuille de route du Gouvernement pour l’enregistrement des naissances et la sécurisation des états civils dans le monde.

A cette occasion, j’ai été invitée à présenter les éléments du rapport que nous avons défendu avec ma collègue Aîna KURIC.

Ce travail, présenté dans l’hémicycle a été à l’origine de la volonté du Gouvernement de faire de l’enregistrement des naissanceS et de la sécurisation des états civils un élément structurant de sa politique d’aide publique au développement.

Cela s’est traduit par l’adoption de mes amendements à la loi de programmation et de développement solidaire inscrivant cet objectif dans la politique de la France.

Cela se poursuit aujourd’hui avec une feuille de route et une véritable détermination d’agir efficacement pour ces enfants et ces adultes sans existence légale.

Je m’en réjouis.

Lien vers la feuille de route