La 4ème et la 5ème édition de l’appel à projets « enfants sans identité » auprès des collèges et lycées du département ont été fortement perturbées par la pandémie de covid 19 qui a empêché la poursuite des échanges avec les établissements africains.

Certaines classes ont néanmoins continué à travailler. Les BTS du Lycée Saint-Ursule à Caen ont réalisé une série de clips vidéo, ceux du collège Létot à Bayeux élaborent une BD, les élèves du Togo ont réalisé un film, ceux du collège Jacques Prévert de Saint-Pierre en Auge ont organisé une web radio à laquelle j’ai participé vendredi matin.

Avec le Rectorat de Caen, nous travaillons à la valorisation de ces travaux essentiels pour faire connaître et défendre la cause de l’enregistrement des naissances dans le monde.