Pendant le confinement et au regard de ses conséquences sur l’activité économique, associative et sur l’accompagnement des personnes, je suis intervenue auprès des Ministres afin de faire remonter des préoccupations fortes et des situations complexes que la crise du COVID pouvait engendrer dans le Département.

Le déconfinement me permet maintenant de reprendre contact avec ces structures et entreprises afin de faire le point sur l’évolution de leur situation et les problématiques auxquelles ils-elles restent confrontés.

Dans ce cadre, cette semaine, j’ai fait un point avec Jacqueline Saint- Yves de l’Association Aire environnement et représentante du COORACE sur les arbitrages financiers nécessaires pour soutenir l’insertion par l’économie. Je ferai aussi le point avec l’union nationale des entreprises adaptées (UNEA).

Je rencontre aussi Les éclaireurs et éclaireuses de France à Mondeville, l’ADMR, la fédération française des services à la personne et de proximité (FEDESAP) sur la problématique des aides à domicile.

Il est par ailleurs nécessaire de faire un point avec les chambres consulaires qui ont accompagnent leurs entreprises depuis le début de la crise. Je recevrai Madame PRALUS, Présidente de la MSA et Monsieur COLLIN, Président de la CCI. Il m’a aussi semblé nécessaire de faire un bilan pour les petits artisans en rencontrant la Présidente de l’U2P.

Le bâtiment a été rudement impacté et j’ai été en contact régulier avec la CAPEB et la FFB que je vais retrouver pour un point d’étape.

D’autres visites sont prévues, notamment, dans le monde de la culture, du voyage, de la radio, de l’accompagnement aux personnes fragiles.

C’est une étape nécessaire pour s’assurer que l’ensemble des mesures d’accompagnement soient mises en œuvre et pour remonter les propositions et préoccupations pour « l’après-covid ».