Depuis plus de 5 ans, par courrier, en commission des Affaires étrangères, j’ai interpellé Ministre et représentants de l’Union européenne sur ce projet de la Grande Muraille Verte.

Ce projet de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (APGMV) vise à reconquérir les terres des 11 pays membres, de DAKAR à DJIBOUTI, pour lutter contre l’avancée du désert par des pratiques de gestion durable des terres, assurer le développement socio-économique des communautés locales par des plateformes polyvalentes d’Activités Génératrices de Richesses (AGR), renforcer  l’accès aux services sociaux de base et de gestion de la transition vers l’Economie verte, éradiquer la pauvreté et l’insécurité alimentaire et renforcer les capacités d’Adaptation et de Résilience. 

Cette grande muraille verte serait en mesure de fournir des solutions d’emplois et de formation pour des candidats à l’exil et de leur permettre de rester dans leur pays en travaillant.

Je suis heureuse de constater que ce projet innovant, structurant et environnemental attire enfin l’attention des instances internationales.

Ouest France 10 janvier 2021