Vendredi dernier, les personnels du CHU de CAEN, comme leurs collègues d’autres régions, se sont réunis devant l’entrée de l’établissement, pour une minute de silence en défense de l’hôpital public.

Ils ont rappelé que la situation était déjà difficile avant la crise sanitaire et que les réponses apportées ne suffisent pas à les rassurer.

Effectivement, à l’automne 2019, l’hôpital public était en ébullition et les collectifs inter urgences et inter hôpitaux manifestaient pour demander plus de moyens afin de répondre aux besoins des populations.

La crise sanitaire n’a rien arrangé et la promesse de revenir sur les fermetures de lits du projet de reconstruction du CHU reste à démontrer.

Elle doit aussi s’accompagner d’une refonte du financement de l’hôpital public et de sa gouvernance.

Depuis deux ans, j’interpelle et interroge le Gouvernement régulièrement sur ces sujets et les réponses apportées, quand il y en a, ne sont pas à la hauteur de la détresse dans laquelle se trouvent l’hôpital et ses agents.

Ma dernière interpellation sur la reconstruction du CHU en décembre dernier en est une démonstration.

 

Article paru dans Liberté Bonhomme le 7 janvier 2022

https://actu.fr/normandie/caen_14118/le-chu-de-caen-etait-en-crise-bien-avant-le-covid_47764948.html