C’est toujours avec une grande émotion que j’assiste à cet hommage à la mémoire des déportés vers les camps nazis.

Dans le Calvados, 700 personnes ont été déportées, 420 sont mortes en déportation dont des enfants.

Honorer ces personnes est un devoir, se souvenir de cette barbarie doit être un rempart contre le fanatisme et l’extrémisme.