Enfin ! C’est le mot qui vient immédiatement à l’esprit des professionnels du secteur et du public pour cette réouverture des lieux culturels après ces longs mois de fermeture. 

Un sentiment bien sûr de joie, mais aussi mêlé d’une certaine amertume. Amertume car, durant toute cette période, il est apparu que ce secteur économique n’avait pas été considéré comme essentiel, même si des aides financières conséquentes ont été développées pour maintenir les structures. Amertume aussi car, depuis des mois, nous avons été nombreux à réclamer au gouvernement, en vain, les études scientifiques qui montraient que les lieux de diffusion culturelle seraient propices au développement de l’épidémie. Amertume enfin, parce que la Ministre en charge de la culture est restée totalement transparente face aux “poids lourds” du gouvernement qui, avec le Président de la république, ont toujours pris leurs décisions sans aucune concertation. 

Passées les étapes de la reprise jusqu’au 30 juin, il faudra être attentif à ce que les acteurs de la culture, toujours passionnés par le goût du partage avec le public, puissent déployer pleinement leurs programmations à la rentrée. Aussi, dès aujourd’hui, montrons notre attachement à la culture en nous rendant dans les cinémas, les théâtres, les musées…