Le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius s’est inquiété jeudi des tentatives de « remise en cause » de « l’Etat de droit » dans le débat public, « au seuil d’échéances électorales majeures » dont la présidentielle du mois d’avril.

Prendre connaissance de son discours: https://www.conseil-constitutionnel.fr/actualites/voeux-du-conseil-constitutionnel-au-president-de-la-republique-0