La politique migratoire du gouvernement est en train de générer dans notre pays une augmentation spectaculaire du nombre d’enfants enfermés dans les centres de rétention, au mépris de leurs droits fondamentaux.

En 2018, 208 enfants ont été enfermés en métropole, soit 5 fois plus qu’en 2013 et 1221 à Mayotte. Pour le 1er semestre 2019, le nombre d’enfants retenus est estimé à 153. A ce rythme, le gouvernement est en passe d’atteindre le triste record de 2010 avec 356 enfants enfermés.

Lors de la loi asile et immigration, la majorité avait rejeté notre amendement contre la rétention des enfants. Sans doute pour amortir l’infamie des disposition prises, elle avait annoncé la préparation d’une proposition de loi à ce sujet. Depuis plus rien.

Gisèle Biémouret, députée du Gers, a interrogé le Ministre de l’Intérieur sur ce sujet. Voir la question.