37 fédérations et associations nationales de lutte contre la pauvreté et l’exclusion ont adressé un courrier au Premier ministre. Dans cette lettre, http://www.alerte-exclusions.fr/docs/LettreEdouardPHILIPPE-ALERTE-CAU.pdf, ils dénoncent un budget qui « réduit le pouvoir des ménages les plus précaires ». Dans le contexte que nous vivons depuis des semaines, cette démarche vient conforter la revendication légitime de beaucoup de nos concitoyens qui réclament une meilleure répartition des richesses et une politique sur le long terme pour redonner du pouvoir d’achat, notamment aux familles les plus modestes.