Non à la prolongation du Pass sanitaire

Nous avons voté contre la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022. #PJLVigilanceSanitaire

Nous refusons de donner un blanc- seing au gouvernement pour 8 mois, qui se prolongerait après l’élection présidentielle et les législatives !

Nous observons ces derniers jours un rebond de l’épidémie au Royaume-Uni et au Danemark, deux pays qui ont levé toutes les restrictions sanitaires depuis plusieurs semaines.

  • Nous savons que le refroidissement des températures et l’abandon des gestes sanitaires sont des ingrédients qui font redouter aux scientifiques, depuis plusieurs semaines, un rebond de l’épidémie de Covid-19 en France.
  • Même si les Français ont été nombreux à se faire vacciner, une part des plus fragiles reste encore non protégée, nous appelons donc chacune et chacun à continuer de respecter les gestes barrières.

Parce que nous devons apprendre à vivre durablement avec le virus, y compris en maintenant certaines restrictions comme le port obligatoire du masque, alors nous devons le faire dans un cadre juridique de droit commun.

  • Nous nous opposons à la prorogation jusqu’au 31 juillet 2022 du régime juridique de l’état d’urgence sanitaire. Celle-ci est actuellement fixée au 31 décembre 2021. Nous avions demandé, a minima une clause de revoyure dans les 3 mois, soit le 28 février 2022.
  • Depuis mars 2020, le Parlement a fait la démonstration de sa capacité à voter un tel régime dans une temporalité très courte. Et aucune disposition constitutionnelle ne fait obstacle à la réunion du Parlement en session extraordinaire durant la période électorale si une dégradation exceptionnelle de la situation sanitaire l’exigeait.

En toute cohérence, nous nous opposons également à la prorogation du Pass sanitaire au-delà du 15 novembre 2021.

  • Le net ralentissement de la vaccination malgré les fortes restrictions de libertés imposées par le Pass sanitaire tend à démontrer les limites de ce dispositif pour inciter les Français à se faire vacciner. Il représente par ailleurs une contrainte lourde pour les administrations et toutes les personnes habilitées à en assurer la vérification.
  • Nous demandons au gouvernement d’instaurer la vaccination obligatoire plutôt que de prolonger indéfiniment le pass sanitaire. C’est un dispositif simple et efficace qui constitue également une démarche de lutte contre les inégalités territoriales et sociales, car elle crée un devoir de l’État d’aller vers les publics les plus éloignés de la vaccination.

 Vidéo