Les députés socialistes et apparentés ont déposé 139 amendements sur les quatre textes discutés à l’Assemblée nationale depuis le début de la crise sanitaire. Seulement 8 ont été adoptés, les autres ont été balayés d’un revers de main par la majorité.

Néanmoins, depuis deux mois, nous constatons que les propositions que nous faisons lors des débats parlementaires sont ensuite reprises à leur compte par le gouvernement après avoir été refusées par sa majorité ! Exemple avec ces 20 mesures.

Santé
 1  Le 19 mars, nous avons proposé la suspension du jour de carence pour les fonctionnaires le temps de la crise sanitaire
Le 21 mars, le Premier ministre a annoncé cette suppression après que sa majorité ait refusé notre amendement

 2  Le 19 mars, nous avons proposé l’élargissement du dispositif d’accueil et de garde d’enfants aux pompiers, aux forces de l’ordre et aux surveillants
Depuis, les enfants de ces personnels mobilisés pendant la crise sanitaire peuvent bénéficier du dispositif d’accueil comme les enfants des personnels médicaux et para-médicaux

 3  Le 27 mars, nous avons proposé la transparence sur le nombre de personnes décédées et contaminées dans les EHPAD
Le 2 avril, le directeur général de la Santé a enfin communiqué sur le nombre de personnes décédées dans les EHPAD

 4  Le 27 mars, nous avons proposé que les 750 000 résidents et les 500 000 personnels des EHPAD bénéficient en priorité des tests de dépistage
Le 13 avril, le Président de la République a promis que les tests seront “d’abord pratiqués sur nos aînés”

 5  Le 16 avril, nous avons proposé que les auxiliaires de vie puissent eux aussi bénéficier d’une prime exceptionnelle
Le 11 mai, le Ministre de la Santé a annoncé que les services d’aide à domicile bénéficieront de la prime exceptionnelle comme les personnels des hôpitaux et des EHPAD

 6  Le 27 avril, nous avons demandé la mise à disposition de masques pour les collégiens, lycéens, enseignants et personnels présents dans les établissements scolaires ou dans les services de transport scolaire
Le 27 avril, le Premier ministre a promis que ces masques seront disponibles pour les enseignants et les collégiens

 7  Le 27 avril, nous avons proposé le port obligatoire du masque dans les transports publics
Le 27 avril, le Premier ministre a repris cette proposition

 8  Le 27 avril, nous avons proposé la transparence sur le nombre de personnes décédées à domicile
Le 28 avril, le Ministre de la Santé a promis que ces chiffres seront communiquées début juin

Economie
 9  Le 19 mars, nous avons proposé l’augmentation du fonds de solidarité pour les entreprises, en permettant aux entreprises ayant connu une baisse de leur chiffre d’affaires de 50% d’y avoir accès et en augmentant l’aide financière aux petites entreprises
Depuis, le gouvernement a baissé le seuil de 70% à 50% et a augmenté l’aide financière au delà des 1500 euros initialement prévus

 10  Le 19 mars, nous avons proposé de transformer les arrêts maladie pour garde d’enfants en activité partielle, ce qui avait été refusé par la majorité
Le 17 avril, le gouvernement a décidé la mise en activité partielle des salariés parents d’un enfant de moins de seize ans ou d’une personne en situation de handicap faisant l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile

 11  Le 19 mars, nous avons proposé d’annuler et non pas de reporter les cotisations et impôts des petites entreprises et des indépendants fermés du fait du confinement
Le 5 mai, le Ministre du Budget annonce que le gouvernement va annuler les charges sociales des petites entreprises de moins de 10 salariés qui ont dû fermer sur décision administrative durant le confinement

 12  Le 2 avril, nous avons proposé de créer une contribution exceptionnelle des assureurs qui abonderait le fonds de solidarité à hauteur de 500 millions d’euros
Le 15 avril, le gouvernement a obtenu des assurances qu’elles portent leur contribution au fonds de solidarité à 400 millions d’euros

 13  Le 2 avril, nous avons proposé que le Ministre de l’Economie et des Finances ait à donner son autorisation avant tout investissement étranger et tout achat de brevets dans une entreprise côtée
Le 29 avril, le ministre de l’Economie a annoncé que le décret permettant à l’Etat de bloquer les investissements étrangers dans certaines entreprises stratégiques allait être renforcé et élargi aux biotechnologies

 Social

 14  Le 19 mars, nous avons proposé un fonds de soutien aux associations d’aide alimentaire
Le 23 avril, le gouvernement a annoncé une enveloppe de 39 millions d’euros pour soutenir ces associations

 15  Le 12 avril, nous avons proposé une aide exceptionnelle de 300 euros par foyer, et une majoration de 100 euros par enfant pour les ménages les plus pauvres
Le 13 avril, le Président de la République a annoncé une aide pour les plus pauvres de 150 euros par foyers

 16  Le 15 avril, nous avons proposé de soutenir financièrement les 800 000 étudiants qui bénéficient des aides personnalisées au logement (APL)
Le 4 mai, le Premier ministre a annoncé une aide de 200 euros pour les étudiants qui touchent des APL

 17  Le 16 avril, nous avons proposé un fonds de soutien pour les associations d’aide aux jeunes LGBT victimes de violences familiales
Le 24 avril, le gouvernement a annoncé un plan d’urgence pour les jeunes LGBT victimes de violences

Culture
 18  Le 19 mars, nous avons demandé la prise en compte de la situation particulière des intermittents du spectacle et une prolongation des droits des intermittents
Le 5 mai, le Président de la République a annoncé une année blanche pour les intermittents du spectacle

 19  Le 19 mars, nous avons proposé plusieurs fonds de soutien pour tous les secteurs de la culture touchés par la crise
Le 5 mai, le Président de la République a enfin annoncé un plan de soutien au secteur culturel

 20  Le 16 avril, nous avons demandé des aménagements administratifs pour l’accès aux fonds d’aide pour les professionnels de la culture et notamment les artistes-auteurs
Le 5 mai, le Président de la République a annoncé que les artistes-auteurs pourront accéder au fonds de solidarité pour les petites entreprises et les indépendants.