Parvenir à décrocher, dans un temps raisonnable, un rendez-vous chez un médecin généraliste devient pour un grand nombre de nos concitoyens une source d’inquiétude et même d’angoisse. C’est vrai à la campagne, mais désormais aussi dans certaines villes. Cette crainte est amplifiée par les fermetures temporaires des services d’urgence qui se sont multipliées au cours des derniers mois, ce qui est une triste première dans notre pays. Enfin, l’épidémie de Covid-19 a aggravé ces préoccupations.

Ces inquiétudes, nous les entendons et les mesurons chaque semaine dans nos circonscriptions : nous avons ainsi été le premier groupe de l’Assemblée nationale à déposer, dès 2017, une proposition de loi pour trouver rapidement une solution aux déserts médicaux.

Pour l’hôpital, nous sommes bien conscients « qu’il tient » désormais uniquement grâce au dévouement extraordinaire des soignants et des personnels, auxquels nous exprimons toute notre gratitude. Aussi, dès 2019, bien avant l’émergence du Covid-19, nous avons proposé un plan d’urgence qui comprenait des mesures d’investissement, d’amélioration des conditions de travail pour le personnel, etc. Il a purement et simplement été rejeté par le Gouvernement.

Dans ce livret, vous trouverez la synthèse des combats que nous avons menés à l’Assemblée nationale. Depuis 2017, notre unique boussole a été de reconstruire une santé, accessible à toutes et tous, de qualité, financée au juste coût, riche de personnels dûment rémunérés et valorisés.

Consulter notre livret « Santé »