Si nous avons dit notre volonté de participer au grand débat national, nous avons aussi dit notre préoccupation sur la neutralité de son organisation. A ce titre, les parlementaires socialistes participent au comité de suivi du grand débat où ils sont représentés par Eric Kerrouche, sénateur des Landes.

La première réunion du comité de suivi s’est déroulée mercredi 30 janvier, elle ne nous a pas convaincus. Il est toujours à craindre que ce qui était présenté comme une opportunité démocratique par le président de la République ne se transforme au final en simple exercice de communication.

Eric Kerrouche et Olivier Faure, premier secrétaire du Parti Socialiste, ont écrit au Premier Ministre pour lui faire part de leurs inquiétudes.

De plus, alors que la majorité a balayé le 31 janvier dernier nos propositions de loi sur des sujets aussi importants que la pauvreté, l’école, la santé, comment avoir confiance dans la suite du grand débat ?

Lettre au Premier ministre – Organisation du grand débat