L’enjeu du dimanche 24 avril, c’est la République.
Dès lors, nous n’aurons aucune hésitation : nous voterons Emmanuel Macron. S’abstenir, mettre un bulletin blanc ou nul, c’est refuser de choisir la République.
Lire la tribune des député(e)s, sénatrices et sénateurs socialistes, écologistes et républicains. parue dans le Monde du 20 avril 2022

« Au second tour de l’élection présidentielle, nous, élus socialistes, voterons pour la République »

Dans une tribune au « Monde », un collectif de 90 députés et sénateurs socialistes, emmené par Valérie Rabault et Patrick Kanner, affirme voter pour Emmanuel Macron le 24 avril, sans hésitation, et sans pour autant le soutenir.

Tribune. L’enjeu du dimanche 24 avril, c’est la République. Car c’est la République que la candidate du Rassemblement national veut abîmer en évoquant l’idée d’un débat sur le rétablissement de la peine de mort, en discriminant les étrangers et en remettant en cause le droit du sol qui existe depuis 1889 dans notre pays, en annonçant écarter le Parlement pour le cas où sa majorité ne lui conviendrait pas, en s’arrogeant le droit de décréter qui est journaliste ou qui ne l’est pas et en limitant l’ensemble des contre-pouvoirs.

Le projet du Rassemblement national représente un danger pour nos libertés, pour la démocratie, pour notre héritage acquis depuis la Révolution française, pour le rayonnement de la patrie des droits de l’Homme. Dès lors, nous n’aurons aucune hésitation le 24 avril : nous voterons Emmanuel Macron. S’abstenir, mettre un bulletin blanc ou nul, c’est refuser de choisir la République.

Indéfectible détermination

Ce vote ne saurait être un vote de soutien au président candidat, car nous ne cautionnons ni sa proposition pour les retraites, ni le démantèlement de l’Etat sournoisement mis en œuvre, ni sa vision sociale, ni ses manquements pour la souveraineté économique de notre pays, ni les renoncements écologiques de son quinquennat. Mais il est de notre responsabilité impérative de préserver la République et nous invitons les Françaises et les Français à faire de même, comme ils l’ont déjà fait par le passé.

Ce vote ne saurait non plus suffire pour durablement écarter le danger de l’extrême droite. Préserver la République, c’est œuvrer sans cesse pour ses fondements, c’est être utile pour nos concitoyens. C’est avec cet objectif que nous avons mis en place le référendum d’initiative partagée grâce auquel 1,2 million de Françaises et de Français ont pu empêcher la privatisation des aéroports de Paris qui aurait entamé la souveraineté de la France, que nous avons permis que les 12-15 ans ne se voient pas imposer le pass vaccinal qui les aurait privés de loisirs, d’activités sportives et culturelles.

Nous avons été les premiers à proposer un minimum jeunesse pour les 18-25 ans, ou encore, dès 2017, à écrire une loi d’urgence pour réduire les déserts médicaux (conventionnement sélectif et dernière année d’étude diplômante en poste dans un territoire sous-doté en médecins). Ce ne sont là que quelques exemples qui illustrent notre indéfectible détermination à combattre les fractures qui abîment notre pays.

Tous ces combats, nous les poursuivrons sans relâche. Jusqu’au 24 avril, la préservation de la République est notre priorité.

Signataires

 

Maurice Antiste, sénateur de la MartiniqueViviane Artigalas, sénatrice des Hautes-PyrénéesDavid Assouline, sénateur de ParisJoël Aviragnet, député de Haute-GaronneMarie-Noëlle Battistel, députée de l’IsèreGisèle Biémouret, députée du GersJoël Bigot, sénateur de Maine-et-LoireFlorence Blatrix Contat, sénatrice de l’Ain Nicole Bonnefoy, sénatrice de la CharenteDenis Bouad, sénateur du GardHussein Bourgi, sénateur de l’HéraultJean-Louis Bricout, député de l’AisneIsabelle Briquet, sénatrice de la Haute-VienneRémi Cardon, sénateur de la SommeMarie-Arlette Carlotti, sénatrice des Bouches-du-RhôneYan Chantrel, sénateur des Français établis hors de FranceHélène Conway-Mouret, sénatrice des Français établis hors de FranceThierry Cozic, sénateur de la SartheAlain David, député de GirondeMarie-Pierre de La Gontrie, sénatrice de ParisGilbert-Luc Devinaz, sénateur du RhôneLaurence Dumont, députée du CalvadosJérôme Durain, sénateur de la Saône-et-LoireVincent Eblé, sénateur de la Seine-et-MarneFrédérique Espagnac, sénatrice des Pyrénées-AtlantiquesOlivier Faure, député de Seine-et-Marne, premier secrétaire du Parti socialisteRémi Féraud, sénateur de ParisCorinne Féret, sénatrice du CalvadosJean-Luc Fichet, sénateur du FinistèreMartine Filleul, sénatrice du NordGuillaume Garot, député de la MayenneHervé Gillé, sénateur de la Gironde

 

David Habib, député des Pyrénées-AtlantiquesLaurence Harribey, sénatrice de la GirondeJean-Michel Houllegatte, sénateur de la MancheChristian Hutin, député du NordOlivier Jacquin, sénateur de la Meurthe-et-MoselleVictoire Jasmin, sénatrice de la GuadeloupeEric Jeansannetas, sénateur de la CreusePatrice Joly, sénateur de la NièvreGisèle Jourda, sénatrice de l’AudeChantal Jourdan, députée de l’OrnePatrick Kanner, sénateur du Nord, président du groupe Socialiste, Ecologiste et RépublicainMarietta Karamanli, députée de la SartheEric Kerrouche, sénateur des LandesJérôme Lambert, député de CharenteAnnie Le Houerou, sénatrice des Côtes-d’Armor Jean-Yves Leconte, sénateur des Français établis hors de FranceGérard Leseul, député de Seine-MaritimeJean-Jacques Lozach, sénateur de la CreuseMonique Lubin, sénatrice des LandesVictorin Lurel, sénateur de la GuadeloupeJacques-Bernard Magner, sénateur du Puy-de-DômeJosette Manin, députée de la MartiniqueDidier Marie, sénateur de la Seine-MaritimeSerge Mérillou, sénateur de la DordogneMichelle Meunier, sénatrice de la Loire-AtlantiqueJean-Jacques Michau, sénateur de l’AriègeMarie-Pierre Monier, sénatrice de la DrômeFranck Montaugé, sénateur du GersPhilippe Naillet, député de la RéunionChristine Pirès Beaune, députée du Puy-de-DômeSébastien Pla, sénateur de l’AudeDominique Potier, député de Meurthe-et-MoselleEmilienne Poumirol, sénatrice de la Haute-GaronneAngèle Préville, sénatrice du LotValérie Rabault, députée de Tarn-et-GaronneClaude Raynal, sénateur de la Haute-GaronneChristian Redon-Sarrazy, sénateur de la Haute-Vienne

 

Sylvie Robert, sénatrice d’Ille-et-VilaineGilbert Roger, sénateur de la Seine-Saint-DenisLaurence Rossignol, sénatrice de l’OiseClaudia Rouaux, députée d’Ille-et-VilaineIsabelle Santiago, députée du Val-de-MarneHervé Saulignac, député de l’ArdècheLucien Stanzione, sénateur du VaucluseJean-Pierre Sueur, sénateur du LoiretRachid Temal, sénateur du Val-d’OiseJean-Claude Tissot, sénateur de la LoireJean-Marc Todeschini, sénateur de la MoselleSylvie Tolmont, députée de la SartheCécile Untermaier, députée de Saône-et-LoireHélène Vainqueur-Christophe, députée de la GuadeloupeBoris Vallaud, député des LandesMickaël Vallet, sénateur de la Charente-MaritimeAndré Vallini, sénateur de l’IsèreSabine Van Heghe, sénatrice du Pas-de-CalaisYannick Vaugrenard, sénateur de Loire-AtlantiuqeMichèle Victory, députée de l’Ardèche