Le gouvernement a tenté de créer un écran de fumée en faisant croire aux français qu’il voulait leur redonner du pouvoir d’achat. En fait, il donne d’une main et reprend de l’autre. Les effets des baisses d’impôts votés sont en fait gommés par la non-revalorisation des retraites, des allocations logement, des allocations familiales et la hausse de la fiscalité indirecte, comme sur le carburant. Ce sont bien sûr les mêmes, les plus riches, qui continuent de bénéficier des largesses fiscales de ce gouvernement libéral. Pendant que les plus nantis continueront d’être exonéré d’une grande partie de l’impôt sur la fortune, les retraités n’auront d’autres choix que de s’acquitter de la CSG et perdront encore l’équivalent d’un demi mois de retraite. Comme l’a indiqué Olivier FAURE « ce gouvernement ne laisse que des miettes à plus grande majorité de nos concitoyens ».

Video Explication de vote : http://lessocialistes.fr/2115-2/