Pour la deuxième fois en moins d’un an, avec la loi justice de mars 2019, les avocats subissent une réforme dont ils ne veulent pas. Nous avons besoin d’eux pour que la justice fonctionne en toute indépendance.

Le socle de retraite des avocats est actuellement de 1 400 euros par mois. Après la réforme, ce montant tomberait à 1 000 euros alors que les cotisations doubleraient. Pourtant, il s’agit d’un régime largement excédentaire, sans un sou de l’État, et qui participe à la solidarité, en versant chaque année 98 millions au système général. 

Ce projet de loi finit par n’avoir d’universel que la défiance et l’inquiétude qu’il suscite. Cette profession, qui défend aussi la veuve, l’orphelin et l’étranger dans des conditions parfois compliquées et peu rémunératrices, doit être écoutée et entendue, comme l’a rappelé Cécile Untermaier, députée de Saone-et-Loire.

https://www.youtube.com/watch?v=gFjqlHeLWEk&feature=youtu.be