Comme de très nombreux collègues députés, j’ai retrouvé l’hémicycle vendredi pour écouter la lecture, par le Président de l’Assemblée nationale, de l’adresse du Président de la République au Parlement.

L’unité de la Nation est importante pour condamner la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine.

Notre unité, l’unité de l’Europe, notre attachement aux libertés publiques et à la démocratie, face à l’inacceptable et illégale agression russe en Ukraine sont essentiels. Il y a une guerre armée et il y a une guerre de modèles politiques. Il ne faut sous-estimer ni l’une ni l’autre.

Je persiste à penser que l’Europe doit s’affirmer comme puissance, et utiliser l’arme économique plus qu’elle ne fait à ce stade.

Le Parti socialiste condamne l’agression de l’Ukraine par la Russie

Le Parti socialiste condamne avec la plus grande fermeté l’offensive militaire brutale et de grande ampleur lancée par la Russie contre l’Ukraine. Le président russe a pris la décision de violer les frontières d’un État indépendant et souverain et de faire basculer l’Europe dans la guerre.

Rien ne justifie cette réponse de la Russie. En mettant sciemment à exécution un plan préparé de longue date, Poutine porte seul devant l’histoire la responsabilité des conséquences de cette agression et aucune confusion ne sera jamais recevable, comme voulaient le faire croire certains, entre l’agresseur et l’agressé.

Le Parti socialiste, en ces heures douloureuses pour la paix sur le continent européen, exprime toute sa solidarité avec le peuple ukrainien.

Le Parti socialiste, comme cela a été indiqué aujourd’hui par Anne Hidalgo, appelle la France, l’Europe et leurs alliés, ainsi que l’ONU, à prendre toutes les mesures nécessaires pour répondre à la hauteur de cet acte criminel et à forcer la Russie à la paix.

Le Premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, se rendra au rassemblement en solidarité avec le peuple ukrainien organisé ce jour à Paris, place de la République à 18 heures.

Jeudi 25 février