Le 16 juin, les députés socialistes déposeront une proposition de loi visant à inciter la réduction des écarts de salaires au sein des entreprises avec deux dispositifs :

  • au-delà d’un écart de 1 à 12, les rémunérations ne pourront être déduites de l’impôt sur les sociétés
  • il sera interdit à toute entreprise publique ou privée un écart supérieur de 1 à 20 entre le plus bas salaire et les plus importantes rémunérations.

Article sur Huffingtonpost