Un ministre qui ne répond qu’aux questions des députés LREM, une présidente de séance qui coupe le micro et fait passer de 2 à 1mn le temps de parole des députés, le débat ouvert en commission la semaine dernière frise la caricature.

Pourtant, de nombreuses incertitudes, des mensonges et des tromperies émaillent ce texte, pour lequel le temps imparti pour l’examen en commission ne permettra pas aux députés d’aller au bout.

Ce sera donc le texte du Gouvernement, avec toutes les inconnues, imprécisions, insuffisances et contradictions, qui sera débattu dans l’hémicycle et on connaît déjà le résultat.
LREM dispose d’une majorité absolue et à moins d’un sursaut des députés marcheurs pour défendre notre système social et le rôle des députés, ce texte sera adopté début mars…..