Jeudi 1er octobre, le chroniqueur Éric Zemmour a tenu des propos particulièrement choquants et infondés à l’encontre des mineurs non-accompagnés, les accusant d’être tous des voleurs, des violeurs et des assassins.

Pour rappel, les mineurs sont considérés comme “non accompagnés” lorsqu’ils n’ont aucun responsable légal sur le territoire national. Lorsqu’il s’agit de migrants, la situation est donc particulièrement critique, car ils doivent solliciter l’asile auprès des autorités pour rester en France.

Les départements de gauche se mobilisent contre ce déferlement malsain et infondé à l’égard de ces migrants mineurs, qui font face à des situations très graves. Les Conseils départementaux sont en effet responsables de l’accompagnement des mineurs non accompagnés.

Saisir les autorités pour empêcher de tels propos va dans le sens de leur mission. Philippe Grosvalet, président socialiste du Conseil départemental de la Loire-Atlantique a ainsi déposé plainte, au nom du département, contre Éric Zemmour. Une démarche reprise par plusieurs départements de gauche :

  • Georges Méric, président du Conseil départemental de Haute Garonne ;
  • Philippe Martin, président du Conseil départemental du Gers ;
  • Xavier Fortinon, président du Conseil départemental des Landes ;
  • Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde ;
  • Philippe Grosvalet, président du Conseil départemental de Loire-Atlantique ;
  • Hermeline Marlherbe, présidente du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales ;
  • Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental de la Haute-Loire ;
  • Nathalie Sarrabezolles, Présidente du Conseil départemental du Finistère ;
  • Sophie Borderie, Présidente du Conseil départementale du Lot-et-Garonne ; 
  • Hélène Sandragné, Présidente du Conseil départemental de l’Aude ;
  • Valérie Beausert-Leick, présidente du département de Meurthe-et-Moselle

 

Pour soutenir la plainte :https://www.parti-socialiste.fr/soutenez_la_plainte_des_d_partements_contre_eric_zemmour