Communiqué du parti socialiste

Yannick Trigance, secrétaire national à l’Éducation et à l’Enseignement supérieur

Le Parti socialiste déplore la vague de « prof-bashing » qui se répand dans les médias et demande au ministre de l’Éducation nationale de s’exprimer pour y couper court. 

Durant la période du confinement, dans des conditions de travail difficiles et inédites, les enseignants et professeurs ont, dans leur immense majorité, fait preuve d’un investissement remarquable pour assurer un lien avec leurs élèves et proposer des cours à distance. Sans leur engagement, les décrochages scolaires auraient été bien plus nombreux. 

Quant à la polémique sur le retour en cours des enseignants, elle est inutile et vaine. Le ministère de l’Éducation nationale a indiqué que moins de 5% des professeurs ne travaillent pas – un chiffre qui comprend ceux qui ne travaillent pas pour motif de santé ou raison personnelle. Les enseignants ne sont pas des machines. Ils ont davantage besoin aujourd’hui de notre reconnaissance que de jugements hâtifs et intempestifs. 

Le Parti socialiste soutient les organisations du Conseil supérieur de l’éducation qui demandent au ministre Blanquer de s’exprimer publiquement pour dénoncer cette campagne calomnieuse et soutenir les personnels de son ministère.