En 2016, nous avons voté un texte important visant à abolir la prostitution.

Ses trois volets prévoient l’accompagnement de la sortie de prostitution, la pénalisation des clients et la prévention.

Ce texte est actuellement remis en cause et le Conseil constitutionnel devrait se prononcer mardi sur la question de la pénalisation du client contestée dans le cadre d’une Question Prioritaire de constitutionnalité.

Dans ce cadre, avec plusieurs collègues et anciens collègues, nous avons publié une tribune pour défendre l’équilibre du texte et la nécessité de maintenir cette disposition.

Elle est parue dans le NouvelObs du 14 janvier.

Lire la tribune : https://www.nouvelobs.com/politique/20190114.OBS8441/tribune-prostitution-une-loi-pour-la-dignite-humaine.html