Jeudi, accompagnée de deux journalistes de France 3 Normandie, je me suis rendue à la Maison d’arrêt de Caen afin de rencontrer son directeur et ses personnels et de visiter les lieux pour aller aussi à la rencontre des personnes détenues.

Occasion aussi de faire le point sur les conséquences de l’épidémie de covid 19 pour les personnels et les personnes détenues dans ce lieu qui souffre d’une surpopulation chronique.

Visites, activités, enseignements, conditions de détention, ce sont autant de domaines qui sont durement affectés et rendent la détention difficile.

Saluons le dévouement du personnel pénitentiaire pour faire en sorte que cela fonctionne et rappelons la lettre du Défenseur des droits au Premier Ministre, la semaine dernière, qui tire la sonnette d’alarme sur la détention pendant cette crise.