Le 25 mars, je visitais l’Accorderie de Caen, lieu de rencontres et d’échanges entre habitants du quartier.

Dispositif innovant qui participe du vivre ensemble mais aussi d’une nouvelle approche de la consommation et de la vie des objets.

Initiative qui démontre que les citoyens sont prêts à changer leurs habitudes et à revenir à des relations de proximité et des modes de consommation raisonnée.