A la lumière du bilan très positif du dispositif « zéro chômeur » mis en place sur Colombelles depuis plusieurs années, il n’était pas concevable que la nouvelle proposition de loi concernant cette expérience innovante de lutte contre le chômage de longue durée ne soit ni étendue, ni améliorée.

Reprenant les demandes de l’association nationale https://www.tzcld.fr/decouvrir-lexperimentation/lassociation-tzcld/ qui porte ce dispositif, j’ai, avec le groupe socialiste, déposé de nombreux amendements allant dans ce sens. Des avancées significatives ont été apportées au texte comme le passage de 40 à 60 du nombre de territoires expérimentaux ( même si nous plaidions pour accepter dans le dispositif tous les projets matures), la suppression de la mise sous tutelle de Pôle emploi, la sécurisation des dix premiers territoires et du financement…. La loi votée à l’unanimité à l’Assemblée nationale mercredi dernier  https://www.tzcld.fr/la-2e-loi/actualites/?filtre=2e-loi , constitue une nouvelle étape après celle adoptée en 2016.

Les associations ATD Quart Monde, Emmaüs France, le Secours Catholique, la Fédération des acteurs de la solidarité (ex FNARS), LE Pacte Civique et Bleu Blanc Zèbre qui, en 2015, sont à l’origine  de la sensibilisation des parlementaires sur la nécessité de trouver des dispositifs innovants pour lutter contre le chômage de longue durée, peuvent être fières du chemin effectué sur ce sujet.  Il faut également saluer le volontarisme des collectivités, comme à Colombelles, pour mener à bien le projet sur les territoires. Sans elles, rien ne serait possible.